Protéger les animaux au quotidien: les dangers de la route

Lorsque l’on parle de protection animale, on pense souvent lutte contre la maltraitance ou l’exploitation animale. Mais protéger les animaux, du plus petit au plus grand, commence avec des gestes simples et surtout, l’adaptation de notre mode de vie, souvent à 100 à l’heure !



Aujourd’hui, nous avons tous 1 ou 2 voitures par foyer. Nous roulons beaucoup, en ville comme à la campagne, et nous roulons bien souvent trop vite.

Lorsque vous décidez de « lever le pied » en voiture, vous ne protégez pas seulement les chats ou chiens qui pourraient se promener dans des agglomérations, vous diminuez les risques de beaucoup d’autres collisions, comme :

- Les sangliers, les renards ou les chevreuils, qui ont vu leur forêt quadrillée de routes et qui prennent de gros risques en traversant pour rejoindre l’autre rive. Et n’oubliez pas, lorsque vous voyez un sanglier traverser par exemple, il est probable qu’il soit suivi de ses petits et ils sont souvent nombreux ! Donc arrêt total et warnings, pour laisser passer en sécurité la petite famille !

- Les hérissons, crapauds et autres petits animaux qui eux aussi ont besoin de traverser, souvent la nuit, et qui le font à leur rythme… Alors prudence.

- Les oiseaux, qui eux aussi traversent et se font parfois happer par les camions ou les voitures hautes (type SUV) et viennent se cogner sur le pare-brise. Si cela vous arrive et que vous en avez la possibilité, arrêtez-vous pour porter secours à l’oiseau que vous avez percuté, il n’est peut-être que blessé. Vous pouvez contacter la LPO locale, ou tout du moins l’éloigner de la route pour qu’il puisse reprendre connaissance sans qu’il risque de se faire écraser.



En règle générale, vous vous demandez peut-être : que faire si l’on voit un animal accidenté ou divagant sur la route ? Si vous le pouvez, arrêtez-vous à proximité de l’animal, ou repérez bien où il se trouve, et faites tout de suite le 17. Plus vous pourrez donner d’informations précises à l’agent que vous aurez au téléphone, plus l’intervention sera rapide et efficace : en effet, il décidera en fonction de votre témoignage quel personnel et quel service vétérinaire envoyer sur place. Cette action ne vous prendra que quelques minutes, mais elle peut sauver la vie d’un animal, et aussi éviter de futurs accidents.

Cet été, avec tous les départs en vacances et les trajets longue distance qui se profilent, la vigilance est plus que jamais d’actualité. Alors s’il vous plaît, ra-len-ti-ssez ! Profitez-en pour admirer les beaux paysages qui défilent autour de vous ;)

Et surtout n’oubliez pas : ce ne sont pas les animaux qui traversent notre route, ce sont nos routes bétonnées qui traversent leur environnement naturel, leur habitat.

Le saviez-vous : La population de hérissons aurait diminué de 70% en seulement 20 ans ! Les routes sont la première cause du déclin des hérissons en France.



49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout