Maltraitance animale, comment réagir ?

Que faire lorsque l’on est témoin de maltraitance ou de négligence envers un animal ? Comment réagir face à un maître qui bat son chien ou devant un animal en urgence absolue ? Nous avons tous été un jour ou l’autre confrontés à l’un de ces cas de figure, sans forcément savoir comment agir. Alors aujourd’hui, on vous dit tout !



Tout d’abord, qu’entend-on par maltraitance animale ?

  • Violences et blessures

  • Enfermement

  • Privation ou sous-alimentation

  • Absence de soin

  • Abandon

Si vous êtes témoin de l’une de ces maltraitances, il est très important de réagir. Dénoncer quelqu’un est quelque chose de difficile ; il s’agit parfois même d’une personne que vous côtoyez tous les jours. Mais ne rien faire est bien pire. L’animal, lui, n’a aucun recours et si vous ne prenez pas sa défense, qui le fera ?

Je suis témoin de mauvais traitements sur un animal. Comment réagir ?

Pour être sûr(e) que mon signalement aboutisse, il est important d’avoir les preuves de ce que je dénonce.

Il est donc important que vous preniez des photos ou des vidéos avec votre téléphone par exemple, montrant explicitement les violences ou les négligences dont vous êtes témoin. Si ça ne vous est pas possible, vous pouvez également rédiger une attestation décrivant les faits, en notant bien le lieu, la date et l’heure, et la transmettre aux associations. Attention, ne partagez pas ces informations sur les réseaux sociaux. Cela pourrait se retourner contre vous légalement, mettre en danger la vie de la personne accusée et ce n’est en aucun cas une assurance que l’animal soit correctement pris en charge par la suite.

Alors, qui contacter ?

Il existe des démarches spécifiques qui vous permettent d’agir et de dénoncer sans vous mettre vous-même en danger.

  • Lorsqu’il n’y a pas d’urgence vitale absolue pour l’animal, vous pouvez contacter une association de protection animale comme par exemple la Fondation Brigitte Bardot ou la SPA qui ont un service dédié, ou un refuge animalier près de chez vous, qui vous guidera dans les étapes à suivre pour dénoncer une maltraitance ou une négligence, que ce soit sur un chien, un chat, un équidé, ou tout autre animal.

  • Pour les actes de maltraitance nécessitant une intervention immédiate comme dans le cas d'un animal brutalisé, violenté ou qui subit des actes portant atteinte à sa vie, il est recommandé d’alerter au plus vite la police ou la gendarmerie, qui se rendra sur place en quelques minutes. En attendant l'arrivée des autorités, vous pouvez continuer à recueillir un maximum de preuves et/ou tenter de calmer la situation, lorsque cela est possible.

  • Dans le cas d’un animal resté enfermé dans une voiture, sans vitre ouverte et en plein soleil par exemple, nous vous recommandons d’appeler en premier lieu les pompiers puis les autorités.

A savoir : si vous rencontrez une résistance des services de police ou de gendarmerie, il est possible d’écrire directement au Procureur de la République du tribunal de grande instance sur le territoire duquel ont été constatés les faits, de préférence par lettre recommandée. Dans tous les cas, contacter une association est fortement recommandé.

Et après mon signalement, que se passe-t-il ?

La plupart du temps, l’association de protection animale que vous avez contactée ou qui a été contactée par les autorités se porte partie civile et peut directement porter plainte contre le bourreau de l’animal. Elle n’a aucune obligation de divulguer votre identité ; ainsi, votre anonymat est totalement respecté et vous ne craignez aucunes représailles.

Plus vous avez pu fournir de preuves à l’association ou aux autorités prouvant la maltraitance, plus la personne aura de chances d’être condamnée et surtout, interdite de posséder des animaux. L’animal quant à lui est le plus souvent placé en refuge, en attente du jugement.


Quelles sont les sanctions possibles ?

Sur ce site : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31859 , vous trouverez tous les détails sur comment signaler une maltraitance animale aux pouvoirs publiques, en fonction de la nature de l’infraction, ainsi qu’une liste détaillée des sanctions encourues.

N’oubliez pas, les animaux sont sans défense face à leur bourreau. Si vous êtes témoin d’abus, vous devenez leur seule chance de s’en sortir et d’espérer une vie meilleure. Alors, on vous rappelle les liens utiles :


Ils comptent sur vous !





7 vues0 commentaire