Le « Greenwashing », vous en avez déjà entendu parler ?

Lorsqu’une entreprise ou une marque se « met au vert », non pas pour des raisons écologiques ou éthiques, mais pour vendre plus, sous couvert d’agir de manière positive pour la planète…

Quelques exemples flagrants :

  • Mc DONALD qui change la couleur rouge de son enseigne, jugée trop « fast food » pour passer à la couleur verte, qui donne l’impression dans l’inconscient collectif d’un restaurant plus responsable et local (si si, c’est prouvé !)

  • Ou encore H&M qui lance une collection pompeusement appelée « conscious », parce qu’une petite partie des matériaux vient du recyclage. A grand renfort de marketing, on en oublierait presque qu’H&M continue à vendre à 95% des vêtements «fast-fashion» produits à la chaîne et désastreux pour l’environnement. Beau détournement d’attention… Et on passe sur les faux labels, les arbres et les prairies sur les packagings etc …

Nous sommes inondés par ce procédé marketing qui n’a de but que de nous faire consommer plus, et il est difficile parfois de s’y retrouver. Et qu’en est-il des tests sur les animaux ? De la même manière, beaucoup de marques usent et abusent d’arguments trompeurs, parlant de respect de la nature et des animaux. Mais pouvons-nous leur faire confiance et comment s’y retrouver?


Pour commencer, vous pouvez bannir toutes les marques (et elles sont nombreuses !) qui ne testent pas sur les animaux en Europe mais qui vendent également en Chine, où les tests sur les animaux sont presque systématiques comme par exemple : NIVEA, GARNIER, YVES ROCHER, L’OCCITANE, MELVITA, LAINO, KIKO, MAC, VICTORIA SECRET …


Egalement, il faut se méfier car il y a marque et sous-marque. On s’explique : la marque ECO-VERT par exemple ne teste pas sur les animaux, mais elle a été rachetée par SC JOHNSON qui elle pratique les tests sur les animaux ! De même pour L’ARBRE VERT qui appartient à SODALIS et qui a en plus récemment décidé de s’implanter en Chine. Ou encore la marque bio LOGONA, qui appartient à L’OREAL qui teste sur les animaux.


Il y a aussi les marques qui mettent en avant un label, qui peut cacher d’autres dérives, comme par exemple DOVE qui a annoncé ne plus faire de tests sur les animaux et bénéficie donc du label PETA, mais qui utilise dans nombre de ses produits de l’huile de palme, l’une des premières causes mondiales de déforestation et d’extinction des espèces.

Bon, il y a tout de même quelques exemples de marques qui ont réellement effectuées une transition vers le Cruelty-Free et l’éco-responsabilité, il nous semblait donc important d’en mentionner quelques-unes :

- THE BODY SHOP, qui appartenait avant à L’Oréal et qui a été racheté par la marque Cruelty-Free NATURA BRAZIL

- ZAO MAKE UP, qui est devenu récemment 100% Vegan

- LEA NATURE, qui a retiré ses produits de Chine et devient donc Cruelty-Free à 100%


Rassurez-vous, pas besoin d’apprendre cet article par cœur ;) ! Vous pouvez vous rendre sur le site https://laptitenoisette.com/passer-aux-cosmetiques-sans-test-sur-les-animaux-cest-possible/ pour retrouver en 1 clic toutes vos marques cosmétiques et entretien et savoir ce qui se cache réellement derrière leur packaging.


Et n’oubliez pas que vous avez le pouvoir : c’est en décidant de ne plus acheter une marque parce qu’elle n’est pas éthique que vous pouvez pousser les dirigeants à faire les efforts nécessaires pour qu’elle le devienne.





46 vues0 commentaire