Agir au quotidien avec l'informatique

Dernière mise à jour : 23 juin 2021

Voici quelques conseils simples pour changer le monde par des gestes quotidiens faciles :)




  • Utiliser Ecosia comme moteur de recherche plutôt que Google. A chaque recherche, le compteur d’arbre tourne et c’est un arbre planté toutes les 45 recherches (et croyez-moi, ça va vite!)

  • Se désabonner de toutes les newsletters que l’on reçoit alors que l’on ne s’y est pas inscrit. Plutôt que de seulement les effacer ou ne pas les ouvrir, pensez à cliquer sur “se désabonner”, ainsi, vous ne les recevrez plus, et c’est du CO2 d’économisé.

  • Videz votre boîte mail. Le stockage des mails n’est pas sans conséquences; le “cloud” n’a rien d’irréel. Il s’agit d'entrepôts gigantesques, un peu partout sur la planète, contenant des centaines de milliers de super ordinateurs (des serveurs informatiques) qui fonctionnent et consomment 24h sur 24h une quantité d’énergie considérable. Le seul moyen de limiter cette consommation est de réduire la quantité de mails que vous envoyez (uniquement ceux qui sont vraiment nécessaires), de limiter la taille des pièces jointes et de vider vos boîtes mail au fur et à mesure. Pour vous faire une petite idée, sachez que les e-mails génèrent à eux seuls 410 millions de tonnes de CO2 par an

On peut nous-même atteindre facilement plusieurs milliers d’emails dans nos boîtes mails dont la plupart sont non-lus ou n’ont aucun intérêt à être stockés.


Alors pensez-y!


Prenez-vous une petite heure pour faire le ménage… c’est un peu fastidieux mais une fois que c’est fait, “l’entretien” de vos boîtes mails ne prend plus que quelques minutes par mois et l’impact sur l’environnement est réellement important.


En plus, des applications comme CleanFox existent pour vous aider à faire du tri plus rapidement.

Le saviez-vous? Toutes les heures, ce sont environ 10 milliards d’e-mails qui sont envoyés à travers le monde.

Le saviez-vous? Envoyer une photo de vacances de 1 Mo à dix amis équivaut à parcourir 500 mètres en voiture.


Vous voulez en savoir un peu plus sur le vrai coût environnemental des messageries électroniques, c’est ici.




19 vues0 commentaire